Nouvelles recettes

Obtenez un niveau d'énergie élevé avec ce chocolat « Snortable »

Obtenez un niveau d'énergie élevé avec ce chocolat « Snortable »


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Si vous êtes un Chocolat amoureux qui a également besoin d'énergie, il y a un nouveau produit sur le marché que vous voudrez peut-être essayer, mais au lieu de le manger ou de le boire, vous renifler ce.

Coco Loko - de marque similaire à mais non affilié à la boisson énergisante alcoolisée Quatre Loko — est une poudre de chocolat « snorable » qui vous donnera un regain d'énergie. Selon Lean juridique, la société qui a créé le produit, Coco Loko utilise des matières premières cacao pour promouvoir une expérience «euphorique» qui peut être utilisée pour «danser toute la nuit sans accident» et également «aider à lutter contre l'anxiété et à réduire le stress». De plus, le mélange de chocolat comprend d'autres énergétique ingrédients tels que le ginkgo biloba, taurine, et le guarana.

Selon Nick Anderson, le fondateur de Legal Lean, il a repéré la tendance en Europe et a d'abord pensé qu'il s'agissait d'un canular, Le Washington Post signalé.

Anderson dit que les effets peuvent durer entre 30 minutes et une heure, donnant à l'utilisateur un "boisson énergisante sentiment, comme si vous étiez euphorique mais aussi motivé pour faire avancer les choses.

Le chocolat « reniflé » étant un concept relativement nouveau, les médecins ne sont pas sûrs des conséquences sur la santé, a déclaré le Dr Andrew Lane, directeur du Johns Hopkins Sinus Center, au Washington Post.

"Il n'y a pas de données, et pour autant que je sache, personne n'a étudié ce qui se passe si vous inhalez du chocolat dans votre nez", a déclaré Lane. "Quand je le mentionne aux gens, personne n'en a jamais entendu parler."

Une préoccupation mentionnée par Lane était qu'il n'est pas clair quelle quantité de chaque ingrédient est absorbée dans les muqueuses nasales. Une autre préoccupation est la possibilité que le chocolat se mélange au mucus et crée un blocage dans les sinus.

Les boîtes de Coco Loko sont généralement disponibles pour 25 $ en ligne, bien qu'elles soient actuellement en vente pour 20 $.

Lisez à propos de 10 aliments qui gardent votre énergie ici.


Vous pouvez maintenant sniffer du chocolat, mais devriez-vous le faire ?

Rencontrez maintenant Coco Loko, une poudre de chocolat « snortable » commercialisée comme un moyen sans drogue de faire le buzz. Le produit, créé par la société Legal Lean basée à Orlando, comprend de la poudre de cacao, ainsi que du gingko biloba, de la taurine et du guarana, que l'on trouve couramment dans les boissons énergisantes.

Nick Anderson, 29 ans, fondateur de Legal Lean, dit qu'il a entendu parler d'une « tendance à renifler du chocolat » en Europe il y a quelques mois. Il a commandé un échantillon et l'a essayé.

"Au début, je me disais : 'Est-ce un canular ?'", se souvient-il. "Et puis je l'ai essayé et c'était comme, d'accord, c'est l'avenir ici."

Cela l'a amené à investir 10 000 $ dans la création de son propre "snuff de cacao brut". Il a fallu environ 10 essais sur deux mois pour trouver le mélange, qui a été créé par une société de suppléments basée à Orlando.

"Certaines versions, elles ont juste trop brûlé", a déclaré Anderson. "D'autres fois, ils avaient l'air gris et terne, ou n'avaient pas assez de stimulants."

Les effets de la poudre à base de cacao, a-t-il dit, durent environ 30 minutes à une heure et sont "presque comme une sensation de boisson énergisante, comme si vous étiez euphorique mais aussi motivé pour faire avancer les choses".

Mais les médecins disent qu'ils ne savent pas trop quoi faire de la poudre brune, qui a frappé les étagères américaines le mois dernier et n'est pas approuvée par la Food and Drug Administration.

« La question est, quels sont les risques de le faire ? a déclaré le Dr Andrew Lane, directeur du Johns Hopkins Sinus Center. "Il n'y a pas de données, et pour autant que je sache, personne n'a étudié ce qui se passe si vous inhalez du chocolat dans votre nez. Quand je le mentionne aux gens, personne n'en a jamais entendu parler. ("Peut-être", a-t-il ajouté, "je ne suis pas dans la foule.")

Lane a déclaré qu'il n'était pas particulièrement inquiet que le chocolat «sniffable» puisse devenir une drogue d'introduction, car les utilisateurs s'habituent à obtenir un buzz en inhalant des poudres.

"Si vous allez vous droguer, vous ne commencez probablement pas avec du chocolat", a-t-il déclaré. "C'est certainement mieux que d'utiliser une drogue illicite."

La communauté médicale s'inquiète depuis longtemps des effets sur la santé des boissons énergisantes - qui dépendent souvent de la caféine, de la taurine et du guarana, et qui augmentent la tension artérielle et provoquent des palpitations cardiaques. Lane dit que ces effets pourraient être amplifiés si une personne inhale ces stimulants.

« Il y a quelques préoccupations évidentes », a-t-il déclaré. "Tout d'abord, on ne sait pas quelle quantité de chaque ingrédient serait absorbée dans les muqueuses nasales. Et, eh bien, mettre un matériau solide dans votre nez - vous pouvez imaginer qu'il reste coincé là-dedans, ou que le chocolat se mélange à votre mucus pour créer une pâte qui pourrait bloquer vos sinus.

Un porte-parole de la Food and Drug Administration des États-Unis a déclaré qu'elle n'avait pas décidé si, ou comment, l'agence réglementerait le produit.

"Pour prendre cette décision, la FDA devra évaluer l'étiquetage du produit, les informations marketing et/ou toute autre information relative à l'utilisation prévue du produit", a déclaré le porte-parole Peter Cassell dans un e-mail.

Un représentant de la Drug Enforcement Administration, quant à lui, a déclaré qu'il n'était au courant d'aucune préoccupation de l'agence liée aux inhalants au chocolat.

Les boîtes de Coco Loko, qui contiennent environ 10 portions, se vendent 24,99 $. Anderson, dont le frère est un rappeur nommé Bezz Believe, affirme que le produit est populaire dans la communauté hip-hop et à proximité des campus universitaires de Houston et d'Atlanta.

Anderson dit qu'il utilise la poudre de chocolat comme alternative à la boisson lorsqu'il sort. Il prend également une boîte lors de longs trajets en voiture, de festivals de musique et dans «ce genre de situations sociales où vous vous sentez anxieux».

Il a créé sa société, Legal Lean, il y a deux ans avec un investissement de 10 000 $. L'idée, a-t-il dit, était de créer une version sans drogue de « maigre » – un cocktail de sirop contre la toux souvent fait avec de la prométhazine ou de la codéine qui est connu dans les cercles hip-hop sous le nom de « drink violet ». Sa version aromatisée au raisin, formulée sur trois mois, est composée d'extraits de plantes et commercialisée en tant que «complément alimentaire».

C'était une vente difficile au début, dit Anderson. Les gens ne savaient pas quoi faire de sa concoction au sirop. Mais son frère a rapidement commencé à le colporter dans des vidéos musicales YouTube, et ils ont commencé à le présenter à des salons professionnels, où il a suscité de l'intérêt. Aujourd'hui, l'entreprise vend 40 000 à 50 000 bouteilles de Legal Lean (au prix de 12,50 $ la pop) chaque mois.


Vous pouvez maintenant sniffer du chocolat, mais devriez-vous le faire ?

Rencontrez maintenant Coco Loko, une poudre de chocolat « snortable » commercialisée comme un moyen sans drogue de faire le buzz. Le produit, créé par la société Legal Lean basée à Orlando, comprend de la poudre de cacao, ainsi que du gingko biloba, de la taurine et du guarana, que l'on trouve couramment dans les boissons énergisantes.

Nick Anderson, 29 ans, fondateur de Legal Lean, dit qu'il a entendu parler d'une « tendance à renifler du chocolat » en Europe il y a quelques mois. Il a commandé un échantillon et l'a essayé.

"Au début, je me disais : 'Est-ce un canular ?'", se souvient-il. "Et puis je l'ai essayé et c'était comme, d'accord, c'est l'avenir ici."

Cela l'a amené à investir 10 000 $ dans la création de son propre "snuff de cacao brut". Il a fallu environ 10 essais sur deux mois pour trouver le mélange, qui a été créé par une société de suppléments basée à Orlando.

"Certaines versions, elles ont juste trop brûlé", a déclaré Anderson. "D'autres fois, ils avaient l'air gris et terne, ou n'avaient pas assez de stimulants."

Les effets de la poudre à base de cacao, a-t-il dit, durent environ 30 minutes à une heure et sont "presque comme une sensation de boisson énergisante, comme si vous étiez euphorique mais aussi motivé pour faire avancer les choses".

Mais les médecins disent qu'ils ne savent pas trop quoi faire de la poudre brune, qui a frappé les étagères américaines le mois dernier et n'est pas approuvée par la Food and Drug Administration.

« La question est, quels sont les risques de le faire ? a déclaré le Dr Andrew Lane, directeur du Johns Hopkins Sinus Center. "Il n'y a pas de données, et pour autant que je sache, personne n'a étudié ce qui se passe si vous inhalez du chocolat dans votre nez. Quand je le mentionne aux gens, personne n'en a jamais entendu parler. ("Peut-être", a-t-il ajouté, "je ne suis pas dans la foule.")

Lane a déclaré qu'il n'était pas particulièrement inquiet que le chocolat "sniffable" puisse devenir une drogue d'introduction, car les utilisateurs s'habituent à obtenir un buzz en inhalant des poudres.

"Si vous allez vous droguer, vous ne commencez probablement pas avec du chocolat", a-t-il déclaré. "C'est certainement mieux que d'utiliser une drogue illicite."

La communauté médicale s'inquiète depuis longtemps des effets sur la santé des boissons énergisantes - qui dépendent souvent de la caféine, de la taurine et du guarana, et qui augmentent la tension artérielle et provoquent des palpitations cardiaques. Lane dit que ces effets pourraient être amplifiés si une personne inhale ces stimulants.

« Il y a quelques préoccupations évidentes », a-t-il déclaré. "Tout d'abord, on ne sait pas quelle quantité de chaque ingrédient serait absorbée dans les muqueuses nasales. Et, eh bien, mettre un matériau solide dans votre nez - vous pouvez imaginer qu'il reste coincé là-dedans, ou que le chocolat se mélange à votre mucus pour créer une pâte qui pourrait bloquer vos sinus.

Un porte-parole de la Food and Drug Administration des États-Unis a déclaré qu'elle n'avait pas décidé si, ou comment, l'agence réglementerait le produit.

"Pour prendre cette décision, la FDA devra évaluer l'étiquetage du produit, les informations marketing et/ou toute autre information relative à l'utilisation prévue du produit", a déclaré le porte-parole Peter Cassell dans un e-mail.

Un représentant de la Drug Enforcement Administration, quant à lui, a déclaré qu'il n'était au courant d'aucune préoccupation de l'agence liée aux inhalants au chocolat.

Les boîtes de Coco Loko, qui contiennent environ 10 portions, se vendent 24,99 $. Anderson, dont le frère est un rappeur nommé Bezz Believe, affirme que le produit est populaire dans la communauté hip-hop et à proximité des campus universitaires de Houston et d'Atlanta.

Anderson dit qu'il utilise la poudre de chocolat comme alternative à la boisson lorsqu'il sort. Il prend également une boîte lors de longs trajets en voiture, de festivals de musique et dans «ce genre de situations sociales où vous vous sentez anxieux».

Il a créé sa société, Legal Lean, il y a deux ans avec un investissement de 10 000 $. L'idée, a-t-il dit, était de créer une version sans drogue de « maigre » – un cocktail de sirop contre la toux souvent fait avec de la prométhazine ou de la codéine qui est connu dans les cercles hip-hop sous le nom de « buve violette ». Sa version aromatisée au raisin, formulée sur trois mois, est composée d'extraits de plantes et commercialisée en tant que «complément alimentaire».

C'était une vente difficile au début, dit Anderson. Les gens ne savaient pas quoi faire de sa concoction au sirop. Mais son frère a rapidement commencé à le colporter dans des vidéos musicales YouTube, et ils ont commencé à le présenter à des salons professionnels, où il a suscité de l'intérêt. Aujourd'hui, l'entreprise vend 40 000 à 50 000 bouteilles de Legal Lean (au prix de 12,50 $ la pop) chaque mois.


Vous pouvez maintenant sniffer du chocolat, mais devriez-vous le faire ?

Rencontrez maintenant Coco Loko, une poudre de chocolat « snortable » commercialisée comme un moyen sans drogue de faire le buzz. Le produit, créé par la société Legal Lean basée à Orlando, comprend de la poudre de cacao, ainsi que du gingko biloba, de la taurine et du guarana, que l'on trouve couramment dans les boissons énergisantes.

Nick Anderson, 29 ans, fondateur de Legal Lean, dit qu'il a entendu parler d'une « tendance à renifler du chocolat » en Europe il y a quelques mois. Il a commandé un échantillon et l'a essayé.

"Au début, je me disais : 'Est-ce un canular ?'", se souvient-il. "Et puis je l'ai essayé et c'était comme, d'accord, c'est l'avenir ici."

Cela l'a amené à investir 10 000 $ dans la création de son propre "snuff de cacao brut". Il a fallu environ 10 essais sur deux mois pour trouver le mélange, qui a été créé par une société de suppléments basée à Orlando.

"Certaines versions, elles ont juste trop brûlé", a déclaré Anderson. "D'autres fois, ils avaient l'air gris et terne, ou n'avaient pas assez de stimulants."

Les effets de la poudre à base de cacao, a-t-il dit, durent environ 30 minutes à une heure et sont "presque comme une sensation de boisson énergisante, comme si vous étiez euphorique mais aussi motivé pour faire avancer les choses".

Mais les médecins disent qu'ils ne savent pas trop quoi faire de la poudre brune, qui a frappé les étagères américaines le mois dernier et n'est pas approuvée par la Food and Drug Administration.

« La question est, quels sont les risques de le faire ? a déclaré le Dr Andrew Lane, directeur du Johns Hopkins Sinus Center. "Il n'y a pas de données, et pour autant que je sache, personne n'a étudié ce qui se passe si vous inhalez du chocolat dans votre nez. Quand je le mentionne aux gens, personne n'en a jamais entendu parler. ("Peut-être", a-t-il ajouté, "je ne suis pas dans la foule.")

Lane a déclaré qu'il n'était pas particulièrement inquiet que le chocolat «sniffable» puisse devenir une drogue d'introduction, car les utilisateurs s'habituent à obtenir un buzz en inhalant des poudres.

"Si vous allez vous droguer, vous ne commencez probablement pas avec du chocolat", a-t-il déclaré. "C'est certainement mieux que d'utiliser une drogue illicite."

La communauté médicale s'inquiète depuis longtemps des effets sur la santé des boissons énergisantes - qui dépendent souvent de la caféine, de la taurine et du guarana, et qui augmentent la tension artérielle et provoquent des palpitations cardiaques. Lane dit que ces effets pourraient être amplifiés si une personne inhale ces stimulants.

« Il y a quelques préoccupations évidentes », a-t-il déclaré. "Tout d'abord, on ne sait pas quelle quantité de chaque ingrédient serait absorbée dans les muqueuses nasales. Et, eh bien, mettre un matériau solide dans votre nez - vous pouvez imaginer qu'il reste coincé là-dedans, ou que le chocolat se mélange à votre mucus pour créer une pâte qui pourrait bloquer vos sinus.

Un porte-parole de la Food and Drug Administration des États-Unis a déclaré qu'elle n'avait pas décidé si, ou comment, l'agence réglementerait le produit.

"Pour prendre cette décision, la FDA devra évaluer l'étiquetage du produit, les informations marketing et/ou toute autre information relative à l'utilisation prévue du produit", a déclaré le porte-parole Peter Cassell dans un e-mail.

Un représentant de la Drug Enforcement Administration, quant à lui, a déclaré qu'il n'était au courant d'aucune préoccupation de l'agence liée aux inhalants au chocolat.

Les boîtes de Coco Loko, qui contiennent environ 10 portions, se vendent 24,99 $. Anderson, dont le frère est un rappeur nommé Bezz Believe, affirme que le produit est populaire dans la communauté hip-hop et à proximité des campus universitaires de Houston et d'Atlanta.

Anderson dit qu'il utilise la poudre de chocolat comme alternative à la boisson lorsqu'il sort. Il prend également une boîte lors de longs trajets en voiture, de festivals de musique et dans «ce genre de situations sociales où vous vous sentez anxieux».

Il a créé sa société, Legal Lean, il y a deux ans avec un investissement de 10 000 $. L'idée, a-t-il dit, était de créer une version sans drogue de « maigre » – un cocktail de sirop contre la toux souvent fait avec de la prométhazine ou de la codéine qui est connu dans les cercles hip-hop sous le nom de « buve violette ». Sa version aromatisée au raisin, formulée sur trois mois, est composée d'extraits de plantes et commercialisée en tant que «complément alimentaire».

C'était une vente difficile au début, dit Anderson. Les gens ne savaient pas quoi faire de sa concoction au sirop. Mais son frère a rapidement commencé à le colporter dans des vidéos musicales YouTube, et ils ont commencé à le présenter à des salons professionnels, où il a suscité de l'intérêt. Aujourd'hui, l'entreprise vend 40 000 à 50 000 bouteilles de Legal Lean (au prix de 12,50 $ la pop) chaque mois.


Vous pouvez maintenant sniffer du chocolat, mais devriez-vous le faire ?

Rencontrez maintenant Coco Loko, une poudre de chocolat « snortable » commercialisée comme un moyen sans drogue de faire le buzz. Le produit, créé par la société Legal Lean basée à Orlando, comprend de la poudre de cacao, ainsi que du gingko biloba, de la taurine et du guarana, que l'on trouve couramment dans les boissons énergisantes.

Nick Anderson, 29 ans, fondateur de Legal Lean, dit qu'il a entendu parler d'une « tendance à renifler du chocolat » en Europe il y a quelques mois. Il a commandé un échantillon et l'a essayé.

"Au début, je me disais : 'Est-ce un canular ?'", se souvient-il. "Et puis je l'ai essayé et c'était comme, d'accord, c'est l'avenir ici."

Cela l'a amené à investir 10 000 $ dans la création de son propre "snuff de cacao brut". Il a fallu environ 10 essais sur deux mois pour trouver le mélange, qui a été créé par une société de suppléments basée à Orlando.

"Certaines versions, elles ont juste trop brûlé", a déclaré Anderson. "D'autres fois, ils avaient l'air gris et terne, ou n'avaient pas assez de stimulants."

Les effets de la poudre à base de cacao, a-t-il dit, durent environ 30 minutes à une heure et sont "presque comme une sensation de boisson énergisante, comme si vous étiez euphorique mais aussi motivé pour faire avancer les choses".

Mais les médecins disent qu'ils ne savent pas trop quoi faire de la poudre brune, qui a frappé les étagères américaines le mois dernier et n'est pas approuvée par la Food and Drug Administration.

« La question est, quels sont les risques de le faire ? a déclaré le Dr Andrew Lane, directeur du Johns Hopkins Sinus Center. "Il n'y a pas de données, et pour autant que je sache, personne n'a étudié ce qui se passe si vous inhalez du chocolat dans votre nez. Quand je le mentionne aux gens, personne n'en a jamais entendu parler. ("Peut-être", a-t-il ajouté, "je ne suis pas dans la foule.")

Lane a déclaré qu'il n'était pas particulièrement inquiet que le chocolat «sniffable» puisse devenir une drogue d'introduction, car les utilisateurs s'habituent à obtenir un buzz en inhalant des poudres.

"Si vous allez vous droguer, vous ne commencez probablement pas avec du chocolat", a-t-il déclaré. "C'est certainement mieux que d'utiliser une drogue illicite."

La communauté médicale s'inquiète depuis longtemps des effets sur la santé des boissons énergisantes - qui dépendent souvent de la caféine, de la taurine et du guarana, et qui augmentent la tension artérielle et provoquent des palpitations cardiaques. Lane dit que ces effets pourraient être amplifiés si une personne inhale ces stimulants.

« Il y a quelques préoccupations évidentes », a-t-il déclaré. "Tout d'abord, on ne sait pas quelle quantité de chaque ingrédient serait absorbée dans les muqueuses nasales. Et, eh bien, mettre un matériau solide dans votre nez - vous pouvez imaginer qu'il reste coincé là-dedans, ou que le chocolat se mélange à votre mucus pour créer une pâte qui pourrait bloquer vos sinus.

Un porte-parole de la Food and Drug Administration des États-Unis a déclaré qu'elle n'avait pas décidé si, ou comment, l'agence réglementerait le produit.

"Pour prendre cette décision, la FDA devra évaluer l'étiquetage du produit, les informations marketing et/ou toute autre information relative à l'utilisation prévue du produit", a déclaré le porte-parole Peter Cassell dans un e-mail.

Un représentant de la Drug Enforcement Administration, quant à lui, a déclaré qu'il n'était au courant d'aucune préoccupation de l'agence concernant les inhalants au chocolat.

Les boîtes de Coco Loko, qui contiennent environ 10 portions, se vendent 24,99 $. Anderson, dont le frère est un rappeur nommé Bezz Believe, affirme que le produit est populaire dans la communauté hip-hop et à proximité des campus universitaires de Houston et d'Atlanta.

Anderson dit qu'il utilise la poudre de chocolat comme alternative à la boisson lorsqu'il sort. Il prend également une boîte lors de longs trajets en voiture, de festivals de musique et dans «ce genre de situations sociales où vous vous sentez anxieux».

Il a créé sa société, Legal Lean, il y a deux ans avec un investissement de 10 000 $. L'idée, a-t-il dit, était de créer une version sans drogue de « maigre » – un cocktail de sirop contre la toux souvent fait avec de la prométhazine ou de la codéine qui est connu dans les cercles hip-hop sous le nom de « buve violette ». Sa version aromatisée au raisin, formulée sur trois mois, est composée d'extraits de plantes et commercialisée en tant que «complément alimentaire».

C'était une vente difficile au début, dit Anderson. Les gens ne savaient pas quoi faire de sa concoction au sirop. Mais son frère a rapidement commencé à le colporter dans des vidéos musicales YouTube, et ils ont commencé à le présenter à des salons professionnels, où il a suscité de l'intérêt. Aujourd'hui, l'entreprise vend 40 000 à 50 000 bouteilles de Legal Lean (au prix de 12,50 $ la pop) chaque mois.


Vous pouvez maintenant sniffer du chocolat, mais devriez-vous le faire ?

Rencontrez maintenant Coco Loko, une poudre de chocolat « snortable » commercialisée comme un moyen sans drogue de faire le buzz. Le produit, créé par la société Legal Lean basée à Orlando, comprend de la poudre de cacao, ainsi que du gingko biloba, de la taurine et du guarana, que l'on trouve couramment dans les boissons énergisantes.

Nick Anderson, 29 ans, fondateur de Legal Lean, dit qu'il a entendu parler d'une « tendance à renifler du chocolat » en Europe il y a quelques mois. Il a commandé un échantillon et l'a essayé.

"Au début, je me disais : 'Est-ce un canular ?'", se souvient-il. "Et puis je l'ai essayé et c'était comme, d'accord, c'est l'avenir ici."

Cela l'a amené à investir 10 000 $ dans la création de son propre "snuff de cacao brut". Il a fallu environ 10 essais sur deux mois pour trouver le mélange, qui a été créé par une société de suppléments basée à Orlando.

"Certaines versions, elles ont juste trop brûlé", a déclaré Anderson. "D'autres fois, ils avaient l'air gris et terne, ou n'avaient pas assez de stimulants."

Les effets de la poudre à base de cacao, a-t-il dit, durent environ 30 minutes à une heure et sont "presque comme une sensation de boisson énergisante, comme si vous étiez euphorique mais aussi motivé pour faire avancer les choses".

Mais les médecins disent qu'ils ne savent pas trop quoi faire de la poudre brune, qui a frappé les étagères américaines le mois dernier et n'est pas approuvée par la Food and Drug Administration.

« La question est, quels sont les risques de le faire ? a déclaré le Dr Andrew Lane, directeur du Johns Hopkins Sinus Center. "Il n'y a pas de données, et pour autant que je sache, personne n'a étudié ce qui se passe si vous inhalez du chocolat dans votre nez. Quand je le mentionne aux gens, personne n'en a jamais entendu parler. ("Peut-être", a-t-il ajouté, "je ne suis pas dans la foule.")

Lane a déclaré qu'il n'était pas particulièrement inquiet que le chocolat "sniffable" puisse devenir une drogue d'introduction, car les utilisateurs s'habituent à obtenir un buzz en inhalant des poudres.

"Si vous allez vous droguer, vous ne commencez probablement pas avec du chocolat", a-t-il déclaré. "C'est certainement mieux que d'utiliser une drogue illicite."

La communauté médicale s'inquiète depuis longtemps des effets sur la santé des boissons énergisantes - qui dépendent souvent de la caféine, de la taurine et du guarana, et qui augmentent la tension artérielle et provoquent des palpitations cardiaques. Lane dit que ces effets pourraient être amplifiés si une personne inhale ces stimulants.

« Il y a quelques préoccupations évidentes », a-t-il déclaré. « Premièrement, on ne sait pas exactement quelle quantité de chaque ingrédient serait absorbée dans les muqueuses nasales. Et, eh bien, mettre un matériau solide dans votre nez - vous pouvez imaginer qu'il reste coincé là-dedans, ou que le chocolat se mélange à votre mucus pour créer une pâte qui pourrait bloquer vos sinus.

Un porte-parole de la Food and Drug Administration des États-Unis a déclaré qu'elle n'avait pas décidé si, ou comment, l'agence réglementerait le produit.

"Pour prendre cette décision, la FDA devra évaluer l'étiquetage du produit, les informations marketing et/ou toute autre information relative à l'utilisation prévue du produit", a déclaré le porte-parole Peter Cassell dans un e-mail.

Un représentant de la Drug Enforcement Administration, quant à lui, a déclaré qu'il n'était au courant d'aucune préoccupation de l'agence concernant les inhalants au chocolat.

Les boîtes de Coco Loko, qui contiennent environ 10 portions, se vendent 24,99 $. Anderson, dont le frère est un rappeur nommé Bezz Believe, affirme que le produit est populaire dans la communauté hip-hop et à proximité des campus universitaires de Houston et d'Atlanta.

Anderson dit qu'il utilise la poudre de chocolat comme alternative à la boisson lorsqu'il sort. Il prend également une boîte lors de longs trajets en voiture, de festivals de musique et dans «ce genre de situations sociales où vous vous sentez anxieux».

Il a créé sa société, Legal Lean, il y a deux ans avec un investissement de 10 000 $. L'idée, a-t-il dit, était de créer une version sans drogue de « maigre » – un cocktail de sirop contre la toux souvent fait avec de la prométhazine ou de la codéine qui est connu dans les cercles hip-hop sous le nom de « buve violette ». Sa version aromatisée au raisin, formulée sur trois mois, est composée d'extraits de plantes et commercialisée en tant que «complément alimentaire».

C'était une vente difficile au début, dit Anderson. Les gens ne savaient pas quoi faire de sa concoction au sirop. Mais son frère a rapidement commencé à le colporter dans des vidéos musicales YouTube, et ils ont commencé à le présenter à des salons professionnels, où il a suscité de l'intérêt. Aujourd'hui, l'entreprise vend 40 000 à 50 000 bouteilles de Legal Lean (au prix de 12,50 $ la pop) chaque mois.


Vous pouvez maintenant sniffer du chocolat, mais devriez-vous le faire ?

Rencontrez maintenant Coco Loko, une poudre de chocolat « snortable » commercialisée comme un moyen sans drogue de faire le buzz. Le produit, créé par la société Legal Lean basée à Orlando, comprend de la poudre de cacao, ainsi que du gingko biloba, de la taurine et du guarana, que l'on trouve couramment dans les boissons énergisantes.

Nick Anderson, 29 ans, fondateur de Legal Lean, dit qu'il a entendu parler d'une « tendance à renifler du chocolat » en Europe il y a quelques mois. Il a commandé un échantillon et l'a essayé.

"Au début, je me disais : 'Est-ce un canular ?'", se souvient-il. "Et puis je l'ai essayé et c'était comme, d'accord, c'est l'avenir ici."

Cela l'a amené à investir 10 000 $ dans la création de son propre "snuff de cacao brut". Il a fallu environ 10 essais sur deux mois pour trouver le mélange, qui a été créé par une société de suppléments basée à Orlando.

"Certaines versions, elles ont juste trop brûlé", a déclaré Anderson. "D'autres fois, ils avaient l'air gris et terne, ou n'avaient pas assez de stimulants."

Les effets de la poudre à base de cacao, a-t-il dit, durent environ 30 minutes à une heure et sont "presque comme une sensation de boisson énergisante, comme si vous étiez euphorique mais aussi motivé pour faire avancer les choses".

Mais les médecins disent qu'ils ne savent pas trop quoi faire de la poudre brune, qui a frappé les étagères américaines le mois dernier et n'est pas approuvée par la Food and Drug Administration.

« La question est, quels sont les risques de le faire ? a déclaré le Dr Andrew Lane, directeur du Johns Hopkins Sinus Center. "Il n'y a pas de données, et pour autant que je sache, personne n'a étudié ce qui se passe si vous inhalez du chocolat dans votre nez. Quand je le mentionne aux gens, personne n'en a jamais entendu parler. ("Peut-être", a-t-il ajouté, "je ne suis pas dans la foule.")

Lane a déclaré qu'il n'était pas particulièrement inquiet que le chocolat «sniffable» puisse devenir une drogue d'introduction, car les utilisateurs s'habituent à obtenir un buzz en inhalant des poudres.

"Si vous allez vous droguer, vous ne commencez probablement pas avec du chocolat", a-t-il déclaré. "C'est certainement mieux que d'utiliser une drogue illicite."

La communauté médicale s'inquiète depuis longtemps des effets sur la santé des boissons énergisantes - qui dépendent souvent de la caféine, de la taurine et du guarana, et qui augmentent la tension artérielle et provoquent des palpitations cardiaques. Lane dit que ces effets pourraient être amplifiés si une personne inhale ces stimulants.

« Il y a quelques préoccupations évidentes », a-t-il déclaré. « Premièrement, on ne sait pas exactement quelle quantité de chaque ingrédient serait absorbée dans les muqueuses nasales. Et, eh bien, mettre un matériau solide dans votre nez - vous pouvez imaginer qu'il reste coincé là-dedans, ou que le chocolat se mélange à votre mucus pour créer une pâte qui pourrait bloquer vos sinus.

Un porte-parole de la Food and Drug Administration des États-Unis a déclaré qu'elle n'avait pas décidé si, ou comment, l'agence réglementerait le produit.

"Pour prendre cette décision, la FDA devra évaluer l'étiquetage du produit, les informations marketing et/ou toute autre information relative à l'utilisation prévue du produit", a déclaré le porte-parole Peter Cassell dans un e-mail.

Un représentant de la Drug Enforcement Administration, quant à lui, a déclaré qu'il n'était au courant d'aucune préoccupation de l'agence liée aux inhalants au chocolat.

Les boîtes de Coco Loko, qui contiennent environ 10 portions, se vendent 24,99 $. Anderson, dont le frère est un rappeur nommé Bezz Believe, affirme que le produit est populaire dans la communauté hip-hop et à proximité des campus universitaires de Houston et d'Atlanta.

Anderson dit qu'il utilise la poudre de chocolat comme alternative à la boisson lorsqu'il sort. Il prend également une boîte lors de longs trajets en voiture, de festivals de musique et dans «ce genre de situations sociales où vous vous sentez anxieux».

Il a créé sa société, Legal Lean, il y a deux ans avec un investissement de 10 000 $. L'idée, a-t-il dit, était de créer une version sans drogue de « maigre » – un cocktail de sirop contre la toux souvent fait avec de la prométhazine ou de la codéine qui est connu dans les cercles hip-hop sous le nom de « drink violet ». Sa version aromatisée au raisin, formulée sur trois mois, est composée d'extraits de plantes et commercialisée en tant que «complément alimentaire».

C'était une vente difficile au début, dit Anderson. Les gens ne savaient pas quoi faire de sa concoction au sirop. Mais son frère a rapidement commencé à le colporter dans des vidéos musicales YouTube, et ils ont commencé à le présenter à des salons professionnels, où il a suscité de l'intérêt. Aujourd'hui, l'entreprise vend 40 000 à 50 000 bouteilles de Legal Lean (au prix de 12,50 $ la pop) chaque mois.


Vous pouvez maintenant sniffer du chocolat, mais devriez-vous le faire ?

Rencontrez maintenant Coco Loko, une poudre de chocolat « snortable » commercialisée comme un moyen sans drogue de faire le buzz. Le produit, créé par la société Legal Lean basée à Orlando, comprend de la poudre de cacao, ainsi que du gingko biloba, de la taurine et du guarana, que l'on trouve couramment dans les boissons énergisantes.

Nick Anderson, 29 ans, fondateur de Legal Lean, dit qu'il a entendu parler d'une « tendance à renifler du chocolat » en Europe il y a quelques mois. Il a commandé un échantillon et l'a essayé.

"Au début, je me disais : 'Est-ce un canular ?'", se souvient-il. "Et puis je l'ai essayé et c'était comme, d'accord, c'est l'avenir ici."

Cela l'a amené à investir 10 000 $ dans la création de son propre "snuff de cacao brut". Il a fallu environ 10 essais sur deux mois pour trouver le mélange, qui a été créé par une société de suppléments basée à Orlando.

"Certaines versions, elles ont juste trop brûlé", a déclaré Anderson. "D'autres fois, ils avaient l'air gris et terne, ou n'avaient pas assez de stimulants."

Les effets de la poudre à base de cacao, a-t-il dit, durent environ 30 minutes à une heure et sont "presque comme une sensation de boisson énergisante, comme si vous étiez euphorique mais aussi motivé pour faire avancer les choses".

Mais les médecins disent qu'ils ne savent pas trop quoi faire de la poudre brune, qui a frappé les étagères américaines le mois dernier et n'est pas approuvée par la Food and Drug Administration.

« La question est, quels sont les risques de le faire ? a déclaré le Dr Andrew Lane, directeur du Johns Hopkins Sinus Center. "Il n'y a pas de données, et pour autant que je sache, personne n'a étudié ce qui se passe si vous inhalez du chocolat dans votre nez. Quand je le mentionne aux gens, personne n'en a jamais entendu parler. ("Peut-être", a-t-il ajouté, "je ne suis pas dans la foule.")

Lane a déclaré qu'il n'était pas particulièrement inquiet que le chocolat "sniffable" puisse devenir une drogue d'introduction, car les utilisateurs s'habituent à obtenir un buzz en inhalant des poudres.

"Si vous allez vous droguer, vous ne commencez probablement pas avec du chocolat", a-t-il déclaré. "C'est certainement mieux que d'utiliser une drogue illicite."

La communauté médicale s'inquiète depuis longtemps des effets sur la santé des boissons énergisantes - qui dépendent souvent de la caféine, de la taurine et du guarana, et qui augmentent la tension artérielle et provoquent des palpitations cardiaques. Lane dit que ces effets pourraient être amplifiés si une personne inhale ces stimulants.

« Il y a quelques préoccupations évidentes », a-t-il déclaré. "Tout d'abord, on ne sait pas quelle quantité de chaque ingrédient serait absorbée dans les muqueuses nasales. And, well, putting solid material into your nose — you could imagine it getting stuck in there, or the chocolate mixing with your mucus to create a paste that could block your sinuses.”

A spokesman for the U.S. Food and Drug Administration said it had not decided whether, or how, the agency would regulate the product.

“In reaching that decision, FDA will need to evaluate the product labeling, marketing information, and/or any other information pertaining to the product’s intended use,” spokesman Peter Cassell said in an email.

A representative for the Drug Enforcement Administration, meanwhile, said he was not aware of any agency concerns related to chocolate inhalants.

Tins of Coco Loko, which have about 10 servings, sell for $24.99. Anderson, whose brother is a rapper named Bezz Believe, says the product is popular in the hip-hop community and near college campuses in Houston and Atlanta.

Anderson says he uses the chocolate powder as an alternative to drinking when he goes out. He also reaches for a tin during long car rides, music festivals and in “those types of social situations when you feel anxious.”

He created his company, Legal Lean, two years ago with a $10,000 investment. The idea, he said, was to create a drug-free version of “lean” — a cough syrup-cocktail often made with promethazine or codeine that is known in hip-hop circles as “purple drank.” His grape-flavored version, formulated over three months, is made with herbal extracts and marketed as a “dietary supplement.”

It was a tough sell at first, Anderson says. People weren’t sure what to make of his syrup-y concoction. But his brother soon began hawking it in YouTube music videos, and they began taking it to trade shows, where it generated interest. Today, the company sells 40,000 to 50,000 bottles of Legal Lean (which retail for $12.50 a pop) each month.


You can now snort chocolate — but should you?

Now meet Coco Loko, a “snortable” chocolate powder being marketed as a drug-free way to get a buzz. The product, created by Orlando-based company Legal Lean, includes cacao powder, as well as gingko biloba, taurine and guarana, which are commonly found in energy drinks.

Nick Anderson, the 29-year-old founder of Legal Lean, says he heard about a “chocolate-snorting trend” in Europe a few months ago. He ordered a sample and gave it a try.

“At first, I was like, ‘Is this a hoax?,'” he recalled. “And then I tried it and it was like, okay, this is the future right here.”

That led him to invest $10,000 into creating his own “raw cacao snuff.” It took about 10 tries over two months to come up with the mixture, which was created by an Orlando-based supplement company.

“Some versions, they just burned too much,” Anderson said. “Other times they looked gray and dull, or didn’t have enough stimulants.”

The effects of the cacao-based powder, he said, last about 30 minutes to an hour, and are “almost like an energy-drink feeling, like you’re euphoric but also motivated to get things done.”

But doctors say they’re not quite sure what to make of the brown powder, which hit U.S. shelves last month and is not approved by the Food and Drug Administration.

“The question is, what are the risks of doing it?” said Dr. Andrew Lane, director of the Johns Hopkins Sinus Center. “There’s no data, and as far as I can tell, no one’s studied what happens if you inhale chocolate into your nose. When I mention it to people, nobody’s ever heard of it.” (“Maybe,” he added, “I’m not in the in-crowd.”)

Lane said he wasn’t particularly worried that “snortable” chocolate could become a gateway drug, as users become accustomed to getting a buzz by inhaling powders.

“If you’re going to do drugs, you probably don’t start with chocolate,” he said. “Certainly this is better than using an illicit drug.”

The medical community has long raised concerns about the health effects of energy drinks — which often rely on caffeine, taurine and guarana, and have been shown to raise blood pressure and cause heart palpitations. Lane says those effects could be magnified if a person inhales those stimulants.

“There are a few obvious concerns,” he said. “First, it’s not clear how much of each ingredient would be absorbed into the nasal mucus membranes. And, well, putting solid material into your nose — you could imagine it getting stuck in there, or the chocolate mixing with your mucus to create a paste that could block your sinuses.”

A spokesman for the U.S. Food and Drug Administration said it had not decided whether, or how, the agency would regulate the product.

“In reaching that decision, FDA will need to evaluate the product labeling, marketing information, and/or any other information pertaining to the product’s intended use,” spokesman Peter Cassell said in an email.

A representative for the Drug Enforcement Administration, meanwhile, said he was not aware of any agency concerns related to chocolate inhalants.

Tins of Coco Loko, which have about 10 servings, sell for $24.99. Anderson, whose brother is a rapper named Bezz Believe, says the product is popular in the hip-hop community and near college campuses in Houston and Atlanta.

Anderson says he uses the chocolate powder as an alternative to drinking when he goes out. He also reaches for a tin during long car rides, music festivals and in “those types of social situations when you feel anxious.”

He created his company, Legal Lean, two years ago with a $10,000 investment. The idea, he said, was to create a drug-free version of “lean” — a cough syrup-cocktail often made with promethazine or codeine that is known in hip-hop circles as “purple drank.” His grape-flavored version, formulated over three months, is made with herbal extracts and marketed as a “dietary supplement.”

It was a tough sell at first, Anderson says. People weren’t sure what to make of his syrup-y concoction. But his brother soon began hawking it in YouTube music videos, and they began taking it to trade shows, where it generated interest. Today, the company sells 40,000 to 50,000 bottles of Legal Lean (which retail for $12.50 a pop) each month.


You can now snort chocolate — but should you?

Now meet Coco Loko, a “snortable” chocolate powder being marketed as a drug-free way to get a buzz. The product, created by Orlando-based company Legal Lean, includes cacao powder, as well as gingko biloba, taurine and guarana, which are commonly found in energy drinks.

Nick Anderson, the 29-year-old founder of Legal Lean, says he heard about a “chocolate-snorting trend” in Europe a few months ago. He ordered a sample and gave it a try.

“At first, I was like, ‘Is this a hoax?,'” he recalled. “And then I tried it and it was like, okay, this is the future right here.”

That led him to invest $10,000 into creating his own “raw cacao snuff.” It took about 10 tries over two months to come up with the mixture, which was created by an Orlando-based supplement company.

“Some versions, they just burned too much,” Anderson said. “Other times they looked gray and dull, or didn’t have enough stimulants.”

The effects of the cacao-based powder, he said, last about 30 minutes to an hour, and are “almost like an energy-drink feeling, like you’re euphoric but also motivated to get things done.”

But doctors say they’re not quite sure what to make of the brown powder, which hit U.S. shelves last month and is not approved by the Food and Drug Administration.

“The question is, what are the risks of doing it?” said Dr. Andrew Lane, director of the Johns Hopkins Sinus Center. “There’s no data, and as far as I can tell, no one’s studied what happens if you inhale chocolate into your nose. When I mention it to people, nobody’s ever heard of it.” (“Maybe,” he added, “I’m not in the in-crowd.”)

Lane said he wasn’t particularly worried that “snortable” chocolate could become a gateway drug, as users become accustomed to getting a buzz by inhaling powders.

“If you’re going to do drugs, you probably don’t start with chocolate,” he said. “Certainly this is better than using an illicit drug.”

The medical community has long raised concerns about the health effects of energy drinks — which often rely on caffeine, taurine and guarana, and have been shown to raise blood pressure and cause heart palpitations. Lane says those effects could be magnified if a person inhales those stimulants.

“There are a few obvious concerns,” he said. “First, it’s not clear how much of each ingredient would be absorbed into the nasal mucus membranes. And, well, putting solid material into your nose — you could imagine it getting stuck in there, or the chocolate mixing with your mucus to create a paste that could block your sinuses.”

A spokesman for the U.S. Food and Drug Administration said it had not decided whether, or how, the agency would regulate the product.

“In reaching that decision, FDA will need to evaluate the product labeling, marketing information, and/or any other information pertaining to the product’s intended use,” spokesman Peter Cassell said in an email.

A representative for the Drug Enforcement Administration, meanwhile, said he was not aware of any agency concerns related to chocolate inhalants.

Tins of Coco Loko, which have about 10 servings, sell for $24.99. Anderson, whose brother is a rapper named Bezz Believe, says the product is popular in the hip-hop community and near college campuses in Houston and Atlanta.

Anderson says he uses the chocolate powder as an alternative to drinking when he goes out. He also reaches for a tin during long car rides, music festivals and in “those types of social situations when you feel anxious.”

He created his company, Legal Lean, two years ago with a $10,000 investment. The idea, he said, was to create a drug-free version of “lean” — a cough syrup-cocktail often made with promethazine or codeine that is known in hip-hop circles as “purple drank.” His grape-flavored version, formulated over three months, is made with herbal extracts and marketed as a “dietary supplement.”

It was a tough sell at first, Anderson says. People weren’t sure what to make of his syrup-y concoction. But his brother soon began hawking it in YouTube music videos, and they began taking it to trade shows, where it generated interest. Today, the company sells 40,000 to 50,000 bottles of Legal Lean (which retail for $12.50 a pop) each month.


You can now snort chocolate — but should you?

Now meet Coco Loko, a “snortable” chocolate powder being marketed as a drug-free way to get a buzz. The product, created by Orlando-based company Legal Lean, includes cacao powder, as well as gingko biloba, taurine and guarana, which are commonly found in energy drinks.

Nick Anderson, the 29-year-old founder of Legal Lean, says he heard about a “chocolate-snorting trend” in Europe a few months ago. He ordered a sample and gave it a try.

“At first, I was like, ‘Is this a hoax?,'” he recalled. “And then I tried it and it was like, okay, this is the future right here.”

That led him to invest $10,000 into creating his own “raw cacao snuff.” It took about 10 tries over two months to come up with the mixture, which was created by an Orlando-based supplement company.

“Some versions, they just burned too much,” Anderson said. “Other times they looked gray and dull, or didn’t have enough stimulants.”

The effects of the cacao-based powder, he said, last about 30 minutes to an hour, and are “almost like an energy-drink feeling, like you’re euphoric but also motivated to get things done.”

But doctors say they’re not quite sure what to make of the brown powder, which hit U.S. shelves last month and is not approved by the Food and Drug Administration.

“The question is, what are the risks of doing it?” said Dr. Andrew Lane, director of the Johns Hopkins Sinus Center. “There’s no data, and as far as I can tell, no one’s studied what happens if you inhale chocolate into your nose. When I mention it to people, nobody’s ever heard of it.” (“Maybe,” he added, “I’m not in the in-crowd.”)

Lane said he wasn’t particularly worried that “snortable” chocolate could become a gateway drug, as users become accustomed to getting a buzz by inhaling powders.

“If you’re going to do drugs, you probably don’t start with chocolate,” he said. “Certainly this is better than using an illicit drug.”

The medical community has long raised concerns about the health effects of energy drinks — which often rely on caffeine, taurine and guarana, and have been shown to raise blood pressure and cause heart palpitations. Lane says those effects could be magnified if a person inhales those stimulants.

“There are a few obvious concerns,” he said. “First, it’s not clear how much of each ingredient would be absorbed into the nasal mucus membranes. And, well, putting solid material into your nose — you could imagine it getting stuck in there, or the chocolate mixing with your mucus to create a paste that could block your sinuses.”

A spokesman for the U.S. Food and Drug Administration said it had not decided whether, or how, the agency would regulate the product.

“In reaching that decision, FDA will need to evaluate the product labeling, marketing information, and/or any other information pertaining to the product’s intended use,” spokesman Peter Cassell said in an email.

A representative for the Drug Enforcement Administration, meanwhile, said he was not aware of any agency concerns related to chocolate inhalants.

Tins of Coco Loko, which have about 10 servings, sell for $24.99. Anderson, whose brother is a rapper named Bezz Believe, says the product is popular in the hip-hop community and near college campuses in Houston and Atlanta.

Anderson says he uses the chocolate powder as an alternative to drinking when he goes out. He also reaches for a tin during long car rides, music festivals and in “those types of social situations when you feel anxious.”

He created his company, Legal Lean, two years ago with a $10,000 investment. The idea, he said, was to create a drug-free version of “lean” — a cough syrup-cocktail often made with promethazine or codeine that is known in hip-hop circles as “purple drank.” His grape-flavored version, formulated over three months, is made with herbal extracts and marketed as a “dietary supplement.”

It was a tough sell at first, Anderson says. People weren’t sure what to make of his syrup-y concoction. But his brother soon began hawking it in YouTube music videos, and they began taking it to trade shows, where it generated interest. Today, the company sells 40,000 to 50,000 bottles of Legal Lean (which retail for $12.50 a pop) each month.


Voir la vidéo: Boules-Barres dÉnergie Au Cacao Faciles et Délicieuses l RECETTE l Rééquilibrage l Régime Ep181 (Mai 2022).